mardi, 25 novembre 2014

C'est ça...

- C'est quand même un monde de débauche...

Oui, c'est ça : strass et paillettes, plumes et travestissement. Rien de putassier cependant dans ce contexte, mais mon voisin de table commente le milieu dans sa généralité, tandis que nous nous laissons dérider par l'une de ses facettes.

- Et toi toujours seul ? Tu es en chasse alors ?

C'est ça, mais en chasse non. Du moins, lorsque je le suis, je tâche de ne rien en montrer, par fausse pudeur. Car en matière de débauche, j'en connais long, j'en connais un bout et parfois même un long bout.

J'ai toujours agi par défi, sans vénalité aucune, sinon celle d'arracher à la vie la jouissance clinquante de la liberté.

Une rock 'n' roll attitude pour pallier au manque, au vide que je n'ai aménagé que davantage en voulant le distancer.

C'est ça...

Je succombe toujours avec une aisance sordide, fausse vierge effarouchée, fausse putain triste, au détriment d'un épanouissement certain, si je m’étais fixé au soleil. Mais ma carapace fabriquée ne vaut pas l'ozonosphère... des UV comme la foudre, m'auraient brûlé instantanément si je n'avais préféré, en contrepartie, me consumer à petits feux.

Aujourd'hui mon excentricité se résume à mes profonds désirs de débutant : la laisse contre la liesse, tant mon sentiment est celui de n'avoir rien fait de mieux ou de pire que quiconque, de m'être fourvoyé par désenchantement, bercé d'illusions qu'en mon for intérieur je savais, d'entrée de jeu, annihilantes.

Mais si on choisit, on ne se refait pas, c'est Ça...

Qui sait où nous finirons pour la plupart ? Dans un recoin de l'enfer, sous une alcôve embrasée de flammes roses, un démon exhibant une queue et un cul inaccessibles, se gaussant de notre dérision, soulignant nos ratures et ratages... ou pire, à Derry dans le Maine, au fond des égouts aux prises avec une créature horrible, sans nom, innommable, un monstre aux mille visages, personnification de nos peurs ancestrales, une force surnaturelle issue des confins de l'espace, dont l'odeur méphitique nous rappellera subitement, celle que nous répandions inconsciemment autour de nous.

 

14:58 Écrit par SOUS X dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ça, débauche, soleil, liesse, monstre, derry, maine

Commentaires

Vous êtes dur envers vous-même...
Ceci dit, j'aime beaucoup votre écriture.

Écrit par : May | mercredi, 26 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Merci, May. J'apprécie aussi beaucoup la votre.

Écrit par : morsultimaratio | jeudi, 27 novembre 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.