vendredi, 05 septembre 2014

L'insoluble Monopoly.

L'attente : c'est le résultat du désir que quelque chose se passe, combiné à la peur que tout arrive.

J'en suis là. Quand tu dis je viens et que tu ne viens pas, j'en suis presque soulagé, mais en même temps cela m'affecte.

Et cependant nous n'en sommes toujours qu'au début de la partie.

Nous n'avons encore traversé de cases fatidiques ou fatales : charnel, amour, prison... adieu.

Nous stagnons sur celle départ.

Qu'adviendra-t-il quand les dès seront jetés ?

Au mieux, cela nous paraîtra une mauvaise idée. Ça me fera mal.

Au pire, nous endurerons. Ça nous fera peut-être mal...

18:05 Écrit par SOUS X dans Ball-trap. | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : monopoly, charnel, amour, prison

Commentaires

Bon jour,

Monopoly et jeu d'échecs, s'opposent et se complètent. Les paradoxes se lient, s'imbriquent, construisent une passion. Entre les dés et la stratégie, l'humain trace sa route. S'ils n'y avaient pas d'obstacles, le jeu en voudrait-il la chandelle ?

Max-Louis

Écrit par : Max-Louis | dimanche, 19 octobre 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.