mardi, 15 novembre 2011

A l'évidence...

Je vieillis, me trouve moche.

J'ignore lequel de ces deux états génère l'autre ?

Il n'y a pas un jour, pas un soir où je n'inspecte en détail mon visage, parfois mon corps.

Je cherche les rides, relève les défauts, angoisse à l'idée de détecter l'asymétrie ou l'abandon.

Les miroirs sont devenus mes pires ennemis.

Je ne sais que faire. L'artifice vaut le supercherie.

Ça ne passe plus... inaperçu.

Me supporte plus.

Ça passera comme le reste, quand je n'aurai plus d'autre alternative que celle de me résoudre et que ma vie se résumera à côtoyer des amis le dimanche à l'heure du café, ou à leur rendre visite à l'hôpital ; sinon l'inverse... quand finalement ma plus grande difficulté sera aussi mon seul but de la journée : celle de promener mon chien autour du pâté de maisons.

01:34 Écrit par SOUS X dans Général | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

La vieillesse te réussit bien, tu es de plus en plus beau chaque jour... Je t'embrasse très fort mon vieil hibou...

Écrit par : Filizzz | mercredi, 16 novembre 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.