samedi, 30 octobre 2010

Le coup de Trafalgar.

Mes frasques sont un couteau planté dans le bas des reins.

Chaque incartade enfonce plus profondément la lame, creusant la plaie, l'élargissant davantage.

Ça fait mal, mais c'est un mal nécessaire.

Une douleur de vivant, ou celle d'un mort en sursis.

Un plomb de plus dans une âme criblée.

Ressentir est important,  quelle que soit l'émotion... même si c'est du chagrin.

Que le coeur cogne !

De souillures en exultations, de son discernement à son apprentissage, idéaux en lice ou au tapis, l'existence toute entière applique cette seule formule : on jouit par où l'on pisse.

21:04 Écrit par SOUS X dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.