vendredi, 29 octobre 2010

Les enfants du paradis.

http://filiz-the-cat.skynetblogs.be/archive/2010/10/26/le...

Ainsi tu serais tombé sous les coups de tes assaillants !

Ta dépouille rossée à mort, jetée dans un trou au fond de sous-bois ; parce que tu as sauvé une belle de ses bourreaux.

L'acte est héroique, presque chevaleresque.

D'accord... mais qui étais-je alors ?

Quel rôle ai-je joué dans ce scénario éculé ?

Fus-je celui qui a refusé de t'accompagner à cette maudite fête, redoutant le pire inévitable ?

Un témoin impuissant de la scène, un scélérat se délectant de l'atrocité, un complice, ou pire, ton assassin ?

Fus-je un professeur lancé aux trousses de tes poursuivants, mais qui rivalisa de malchance pour éviter l'horreur ?

Ou cet ermite, hantant les lieux, qui au hasard de son errance découvrit ton corps meurtri, sans vie, et lui offrit un décent repos ?

Chacun en sait trop à présent, mais personne ne sait ce que tu attends de nous, Roy ; j'ignore toujours ce que tu attends de moi ?

A moins d'un sacrifice ? 

Les commentaires sont fermés.