dimanche, 24 octobre 2010

L'augure par vases communicants.

Alors Roy, on joue de nouveau à cache-cache !

Il vaut mieux s'adresser au Bon-Dieu qu'à ses saints.

Suis-je fermé à ce point, qu'il te faut investir le subconscient d'autres pour me toucher ?

C'est quoi ce jeu de piste ?

Quel message tentes-tu de me transmettre, si tant est qu'il en est un ?

Noir dessein, mise en garde ou tour d'ivoire ?

J'ai passé, voire outrepassé l'âge des amis imaginaires. Et si je perds la tête parfois, je la retrouve aussi prestement.

C'est peut-être là que le bât blesse...

On dit qu'il y a toujours quelque part quelqu'un qui vous attend. Avoue quand même que la chose semble des plus ardues, si ton monde et le mien ne s'ancre pas dans la même réalité.

On te rêve, Roy. Mais tes prestations sont si peu loquaces que le mystère qui t'enrobe, s'épaissit de plus en plus.

Il serait temps de jouer carte sur table : une fois livré au sommeil, je me débride.

skeleton-death.jpg

Commentaires

Ma belle au bois dormant, ne cherche pas. Un jour, tu sauras, prends patience.
Je t'adore, même si tu en préfères une autre!

Écrit par : Filiz-the-Cat | lundi, 25 octobre 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.