lundi, 18 octobre 2010

Les gens du voyage.

J'ai laissé derrière mon pas effréné l'une ou l'autre âme, que peut-être j'aurais du garder à mes côtés, à moins que ce soit elles qui m'aient faussé compagnie.

Je ne me suis pas retourné de toutes façons, considérant l'abandon, sinon comme justifié, légitime : chacun fait ce qu'il lui plaît, même au détriment des autres.

Au fond c'est peut-être ma propre politique qui m'a joué un vilain tour ?

Je ne sais, ai-je seulement envie de savoir ? Quelle importance, l'indifférence consignée, à la vertu de la non culpabilité.

Je me rends à l'évidence avec aisance : je suis devenu insensible... même si parfois aux tréfonds de ce,  je ne sais quoi, il est l'un ou l'autre être dont j'attends bras ouverts, que l'écho revienne me faire vibrer.

 

01:31 Écrit par SOUS X dans Général | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je suis touché par cette fibre artistique qu'est la tienne.
Tes mots - tantôt fragiles, tantôt durs - m'interpellent... agréablement.

Je n'ai pas encore eu le temps de me pencher sur tes articles précédents, alors je ne sais pas s'il m'est permis de commenter ce message comme je l'entends.

Mais je me le permets en disant qu'on ne peut réellement oublier les gens et qu'on peut juste s'efforcer de les oublier et de les remplacer par une image apparentée de derrière le miroir.

J'en profite également pour te remercier de ton passage sur mon petit projet et de le juger comme 'un détour qui s'impose'.

Bonne continuation à toi.

Écrit par : Steven | lundi, 18 octobre 2010

Répondre à ce commentaire

Oui en effet c'est un beau texte.

Pour ton commentaire sur le blog, c'est une très bonne question, que vais-je faire maintenant ?
Honnêtement, je n'en sais trop rien à long terme !
Pour l'instant, il me semble être un peu en vacances et j'ai beaucoup de petites choses à faire dans mon ménage.
Puis, je pense qu'au bout d'un certain temps, je vais peut-être souffrir d'un peu de solitude. Bon, ce sera à moi de gérer à ce moment-là.
Voilà, bon après midi
Amicalement,
Louise

Écrit par : Loulou | lundi, 18 octobre 2010

Répondre à ce commentaire

j"aime écrire de pures futilités et me plonger dans les textes profonds et ciselés écrits par les autres. Je n'ai pas honte c"est ainsi. Et votre blog est une plongée dans la finesse et le talent.

Écrit par : Lola | jeudi, 21 octobre 2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.