jeudi, 07 octobre 2010

Le téléscopage céleste.

Est-ce toi Roy qui a sauté du haut de ce clocher ?

Est-ce là que je t'ai chopé ?

Toi qui rentrait par la grande porte dans l'autre monde, moi en errance, en suspension entre ce monde et un autre, la tête dans les nuages, pour ne plus rien voir d'ici bas, toi les yeux  rivés au sol qui t'attendait.

Saurai-je un jour ? Une nuit, qu'importe...

Qu'importe qui tu es, mort en plein vol ou pas, à ta manière ou au bord d'une carlingue.

Ton trépas partage ma vie avortée et tu hantes mon caveau.

Solitude oblige, unis de force.

Deux d'épée.

Les commentaires sont fermés.