lundi, 01 mars 2010

Et puis c'est tout.

Tant que tu peux aider les autres, tu es heureux...

Mais mes moyens sont limités.
J'ai cassé ma baguette magique et mes filtres d'amour ont tourné en eau noire, il n'y a plus que de mauvais sorts qui jaillissent de mes doigts.
Je fais fi de tout.
Je n'ai même plus assez de respect envers moi même pour en attifer les autres.
C'est ainsi, rien n'y fera.
Le réveil est toujours plus long, plus difficile, plus barbouillé...
On me taxe de pessimisme, mais faire montre de son contraire, c'est aller au-delà de moi même : je ne serai plus moi.
J'ai mis trop de temps à être, si peu pour naître et trop pour crever, alors à quoi bon me refondre ?
Poudre et poussière ont la même texture.
Mais me renifler ne décroche pas la cervelle ni ne provoque l'éternuement ; tout juste la nausée...

01:17 Écrit par SOUS X dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.