lundi, 01 février 2010

L'éternel incendie.

Les souvenirs ça se cultive comme les pois de senteurs
C'est fragile, faut pas exposer au malheur...

Brûlez-les tous !
Les bons vous inspirent la mélancolie.
Les mauvais vous donnent la nausée s'ils ne vous tuent pas plus encore.
De deux risques, il faut choisir le moindre.
Quand les deux sont escamotables, pourquoi s'en priver ?

J'ai rouvert les portes de ma mémoire. Ce fut un tort.
Les bourrasques brûlantes qui s'en échappent m'ont réduit en cendres tout de go.
Ma crémation est inextinguible.

00:14 Écrit par SOUS X dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.